Créer votre site web : 3 étapes pour réussir votre lancement

créer son site web professionnel

Se lancer dans la création d’un site web suppose une réflexion en amont sur l’objet même du site internet, sur les résultats attendus et notamment l’objectif de référencement naturel. Le lancement d’un site nécessite aussi qu’on anticipe sa gestion et sa maintenance pour alimenter et actualiser le contenu, pour éviter les piratages ou toute autre défaillance technique… Car ce n’est pas parce que votre site web est crée que le travail est fini 🙂

Site vitrine, site e-commerce… : L’objet de votre site web

Quel sera l’objectif de votre site web ?

La réponse à cette question va permettre de préciser les points suivants et de prendre les bonnes décisions.

  • Assurer une présence en ligne ?
  • Communiquer l’adresse de vos points de vente, faciliter la prise de contact ?
  • Servir de support de communication à vos commerciaux ?
  • Attirer des visiteurs (visibilité sur les moteurs de recherche) ?
  • Valoriser l’image marque (identité et valeurs) / produits (valeur ajoutée et savoir-faire) ?
  • Vendre des produits ?
  • Générer des conversions (inscriptions newsletter/événement… , formulaires…) ?

 

Un site vitrine, comme son nom l’indique, n’est que la vitrine d’une activité.

Représentation digitale d’un site physique ou traduction web d’une image de marque, il permet à toute entreprise d’être visible sur le web. Le site vitrine ne recherche pas forcément la performance ou le résultat web.

 

A contrario le créateur du site e-commerce sera exigeant dans ses objectifs (enrichissement d’une base d’abonnés à la newsletter, génération de contacts, ventes…); il sera aussi plus attentif à ses ressources et à ses choix techniques.

Le site marchand – plus qu’un outil – est l’objet même de la communication. Il devra impérativement se préoccuper de l’hébergement et de la sécurité de ses données, d’autant plus avec l’entrée en vigueur du règlement européen (RGPD) depuis mai 2018.

La vitesse de chargement d’un site et la rapidité d’affichage de ses pages sont essentielles (du point de vue du référencement naturel et du point de vue de l’expérience utilisateur) : on veillera donc ici à l’espace de stockage et au choix du serveur (serveur dédié pour un site très fréquenté vs serveur mutualisé pour une audience moyenne) pour garantir la vitesse du site et ne pas impacter le trafic.

 

Le site institutionnel appellera des moyens plus ou moins importants selon la taille de la structure. Il pourra avoir recours à l’intranet ou l’extranet pour communiquer auprès de ses différents publics : médias, actionnaires, salariés…
L’entreprise de vente de services pourra quant-à-elle s’appuyer sur son site web pour alimenter son marketing de contenus et piloter sa communication digitale de façon efficiente. On veillera particulièrement à l’intégration d’un blog, aux fonctionnalités de capture de contacts et aux formulaires pour guider le prospect dans le tunnel de conversion.

Globalement il s’agit ici de définir la place que va occuper votre site web dans votre projet d’entreprise et dans votre plan de communication marketing.

Créer un site internet professionnel : Les choix techniques

Une fois défini l’objectif de votre site web, vous pouvez en déduire :

 

Une allocation des ressources humaines et financières pour le développement du site web

Pour la réalisation d’un site vitrine, vous pouvez faire appel à un freelance. Il saura également vous former à la gestion du CMS (logiciel de création de site web) pour gagner en autonomie.

Dans le cas d’un site e-commerce il vous faudra en revanche allouer des ressources plus importantes pour le développement, le web design, la personnalisation de fonctionnalités et du tunnel de vente, les modalités de paiement… Une agence peut vous accompagner au lancement de votre projet. Vous pouvez néanmoins lancer vous-même une petit boutique en ligne avec WooCommerce (extension open source pour WordPress) ou encore avec Prestashop (plus coûteux en termes de plugins ou modules). Il s’agira ensuite d’assurer une maintenance régulière du site pour gagner en performance.

En bref, plus votre site est important et nécessite de fonctionnalités sur-mesure, plus les ressources allouées sont conséquentes.

 

Le choix de la plateforme technique et l’hébergement

Votre site va stocker beaucoup de données et héberger des informations sensibles ? Le flux et le volume de trafic vont générer des milliers de visiteurs mensuels ? Préférez dans ce cas le serveur dédié : vous aurez la main sur l’hébergement et ne serez pas dépendant d’un serveur externe.
Pour un site vitrine ou de taille moyenne, le serveur mutualisé peut faire l’affaire : on pense à OVH ou O2 Switch pour un hébergement de qualité.

Quant au choix du CMS (content management system), optez pour une plateforme professionnelle dès le départ. WordPress, s’il nécessite un petit temps d’adaptation et de prise en main, est modulable et offre de multiples options de personnalisation à moindres coûts. Il est aujourd’hui le CMS le plus utilisé dans le monde et le plus adapté aux exigences des moteurs de recherche.

Le site Ahrefs a d’ailleurs publié en 2019 une étude comparative des résultats SEO entre les sites construits sous Wix et WordPress : 46,1% des sites Web WordPress ont reçu un trafic SEO mensuel important, contre seulement 1,4% des sites sous Wix.

Parmi les CMS les plus connus, après WordPress, on trouve aussi Druppal, Joomla, Prestashop.

 

Le nom de domaine 

Le domaine est à choisir avec soin, il reprend votre nom de marque / entreprise ou reflète votre positionnement. Selon votre cadre d’action et votre rayonnement géographique, vous choisirez une extension adaptée : .com pour les sites commerciaux, .fr pour un site visant le marché français, .bzh pour les sites bretons….
Vérifiez dabord la disponibilité du nom de domaine sur Viaduc ou sur le site de l’AFNIC .

Dans tous les cas, veillez à ce que votre site web soit responsive design (RWD), c’est-à-dire adapté à toute taille d’écran, qu’il réponde aussi dès le départ aux fondamentaux du référencement naturel (impératifs SEO en matière technique et en qualité de contenu).

Et soyez vigilant sur la sécurité du site (les piratages sont fréquents !)

 

La gestion et la maintenance de votre site web

Votre site est en cours de construction ou sur le point d’être mis en ligne ?
Et ensuite ? Avez-vous pensé à la gestion et la maintenance de votre nouvel outil ?
Sera-t-il un site statique ou vivra-t-il de vos contenus grâce à une régularité de publication ?

Si vous souhaitez être autonome sur l’administration du site (production de contenus et mise en ligne, mises à jour de sécurité, ajout de fonctionnalités…), un CMS du type WordPress peut vous permettre une grande autonomie après une rapide formation à l’outil.

D’autres CMS du type Prestashop seront plus complexes à gérer sans connaissances techniques, de par leur interface et des ressources documentaires moins accessibles.
Dans tous les cas l’intervention d’un développeur peut s’avérer nécessaire pour aller plus loin dans la personnalisation ou le travail de référencement.
Pour la réalisation du support et la production de contenus, appuyez-vous sur un professionnel pour un travail de qualité qui permettra de doper la visibilité de votre site web !